Paroles d'experts



Fortes chaleurs : comment protéger nos aînés ?


Fortes chaleurs : comment protéger nos aînés ?

L’été rime souvent avec hausse des températures. Si les fortes chaleurs nous incommodent tous, les personnes âgées sont très vulnérables à la chaleur estivale.  Quels sont les risques et comment protéger les plus fragiles lors des fortes hausses de température ? Eclairage avec le Dr Florence Glaise, médecin gériatre au centre hospitalier.

Quels sont les principaux risques pour les seniors ?

La chaleur peut entraîner la déshydratation, l’aggravation d’une maladie ou un coup de chaleur, lorsque le corps n’est plus capable de réguler sa température. Ces effets peuvent être encore accentués par l’humidité et la pollution de l’air. Reconnaître les symptômes d’une déshydratation et s’en prémunir est primordial.

Sachez également que certains médicaments peuvent aggraver la déshydratation ou le coup de chaleur. En prévention, il convient d’en parler au médecin traitant pour ajuster un traitement pouvant entraîner des difficultés d’adaptation à la chaleur. C’est le cas de certains médicaments agissant sur l’hydratation, la fonction rénale, le cœur, certains antibiotiques, des antidépresseurs et médicaments utilisés en neurologie et en psychiatrie. Dans tous les cas, le traitement ne doit pas être arrêté sans avis de son médecin.

Quels sont les signaux d’alerte ?

  • Comportement inhabituel, faiblesse musculaire et difficultés accrues à se déplacer
  • Crampes, migraines, vertiges ou même convulsions
  • Perte d’appétit
  • Nausées, vomissements ou diarrhée
  • Agitation nocturne, insomnies
  • Température du corps dépassant les 38,5°C

Comment prévenir les effets de la canicule ?

  • Boire de l’eau

La recommandation de base est de boire environ 1,5 l d’eau quotidiennement, sans attendre d’avoir soif. La difficulté que nous rencontrons souvent est de faire boire des personnes qui n’ont pas soif. Pour cela, nous avons des techniques qui marchent relativement bien : agrémenter l’eau avec du sirop, donner des glaces à l’eau...

  • Privilégier les repas légers

Une autre bonne habitude est de privilégier les repas légers, en quantité suffisante, avec des aliments riches en eau comme le melon, la courgette, les tomates et autres fruits et légumes frais, les soupes froides, les compotes, etc.

  • Se rafraîchir et rafraîchir l’environnement

Humidifier sa peau aide à faire redescendre sa température corporelle. Pour cela, vous pouvez utiliser des brumisateurs ou encore des poches à glaçons. Pour rafraîchir les pièces, vous pouvez avoir recours au ventilateur. Dans les unités de soins de suite et de réadaptation, à Compiègne et Noyon, nous avons une salle climatisée. Cependant, nous réglons la température à 5 degrés maximum en dessous de la température extérieure. En effet, il faut éviter les grands écarts de température. Idem dans les voitures, ne réglez pas la climatisation trop bas. La nuit, pensez à ouvrir les fenêtres pour aérer les pièces et à les refermer au petit matin.

  • Garder le contact

Il est primordial que les seniors soient particulièrement entourés lors d’une canicule. S’organiser avec la famille et l’entourage proche pour prendre régulièrement contact avec une personne fragile est une mesure simple et rassurante pour tous.

 

 



retour

29 Juin 2020