Actualités



Cryoablation : une première réussie


Le 26 juin dernier a eu lieu au centre hospitalier Compiègne-Noyon la première cryoablation menée par les équipes des Dr Elmkies et Zerah et accompagnée par l’équipe d’anesthésie dont le Dr Ledrappier et l’encadrement opératoire. Destinée à détruire spécifiquement les zones atteintes responsables des troubles du rythme cardiaque, par la congélation à -50°C, la cryoablation est une alternative efficace aux traitements médicamenteux.

Pour éradiquer les troubles du rythme cardiaque

Une des pathologies cardiaques les plus répandues, la fibrillation atriale reste encore peu connue du grand public. Sous-diagnostiquée, elle figure pourtant parmi les causes les plus importantes de l’accident vasculaire cérébral (AVC). Le terme fibrillation atriale (FA) n’est pas aussi connu que l’infarctus du myocarde ou l’insuffisance cardiaque. Et pourtant, la FA constitue le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent.

Détruire par le froid les zones du coeur qui dysfonctionnent

Dépistée précocement, la fibrillation atriale peut être guérie de façon mini-invasive, en alternative aux traitements médicamenteux grâce à l’ablation par cryothérapie. Cette technique consiste à atteindre les zones cardiaques malades. « Grâce à des cathéters, on amène des petits ballons de gaz refroidis à -50°C au contact des cavités cardiaques. Ce geste permet de cibler les tissus abîmés et de les détruire par la congélation. » explique le Dr Elmkies, cardiologue-rythmologue au centre hospitalier.

La prochaine cryoablation est prévue à la rentrée.



retour

09 Juillet 2019

Général